Nos profs

Apprenez à connaître les artistes qui enseigneront la musique et la danse lors de la prochaine session de l’École des arts de la veillée.

Anne-Marie Gardette

Anne-Marie Gardette

Prof de danse

Anne-Marie danse depuis plus de 35 ans. Native de la France, elle a suivi une formation en danse académique et s’est de plus en plus intéressée par l’histoire de la danse.

Elle a rejoint le monde professionnel de la danse baroque et Renaissance au sein des compagnies parisiennes Ris et Danceries, Maître Guillaume et Fêtes galantes. Elle a participé à plusieurs grandes productions présentées en France et ailleurs en Europe, ainsi qu’au Japon, en Amérique latine, aux États-Unis et au Proche-Orient.

En 1995, elle s’est installée à Montréal et est tombée en amour avec la danse traditionnelle québécoise. Ici, elle a continué son travail d’enseignement et d’interprétation des danses de la Renaissance et baroques et a élargi son répertoire en s’intéressant particulièrement aux contredanses de la Nouvelle-France.

La valse est une tradition fort ancrée en France, et Anne-Marie se fera un plaisir de vous la transmettre.

Carmen Guérard, prof d'accordéon chez EspaceTrad

Carmen Guérard

Prof d’accordéon

Dans les années 70, Carmen a décidé de reprendre l’accordéon de son père et de poursuivre une longue tradition familiale datant de son grand-père acadien, un fameux violoneux.

Elle a suivi des cours d’accordéon avec Jean-Claude Bélanger, qui lui a fait connaître Philippe Bruneau. Sous l’influence de ce grand accordéoniste et compositeur, elle a acquis le style précis et inspiré de « la petite accordéon ». Elle a également suivi plusieurs cours de théorie musicale à l’Institut Pantonal.

Carmen a donné plusieurs concerts et ateliers en Europe et aux États-Unis et a contribué à la réputation de la musique québécoise à l’international, où les pièces qu’elle a enseignées continuent de circuler. Elle retourne à l’occasion en France pour y donner des stages d’accordéon.

Elle joue surtout pour faire danser lors de soirées de danse câllées ou d’animations auprès de divers publics. Elle joue aussi depuis quelques années avec la chanteuse Monique Jutras et fait partie du Tradorchestre qui déambule dans les rues de Montréal et d’ailleurs.

Erick Tarte

Erick Tarte

Prof de danse et de câll

Danseur, gigueur, câlleur, joueur d’os et chorégraphe, Erick danse depuis l’âge de 9 ans. Il a dansé avec Mackinaw, un ensemble folklorique et le groupe hôte du Mondial des Cultures de Drummondville, pendant 15 ans et a été nommé membre à vie du groupe. Il a fait près de 1 000 spectacles et animations jusqu’à ce jour sur différentes scènes du monde. 

Erick a participé à plusieurs éditions du stage Danse-Neige. Après son premier stage de câll en 1987 avec Luc Laroche, il a commencé à câller lors d’animations avec Mackinaw. En 1992, Erick a dirigé son premier atelier portant sur les danses de la région de Drummondville, recueillies lors d’une recherche ethnographique de Normand Legault. Il a animé par la suite des ateliers de gigue.

Depuis ce temps, il participe régulièrement aux Veillées du Plateau. Il anime les spectacles de Mackinaw et câlle à des veillées organisées par les différents comités régionaux du Réseau Québec Folklore.

Jean-Claude Bélanger

Jean-Claude Bélanger

Prof d’accordéon

Chercheur, compositeur, arrangeur et passionné du petit accordéon diatonique ainsi que du répertoire traditionnel québécois, Jean-Claude Bélanger a étudié la composition et l’harmonie musicale à l’Institut Pantonal dès les années ’70, où il a produit plusieurs publications spécialisées pour le milieu scolaire.

Polyphoniste aguerri, il est l’auteur d’une centaine de chansons pour enfants conçues pour deux voix, à partir de mélodies traditionnelles québécoises. Il a également composé (SOCAN) des œuvres pour orchestre, ensembles folkloriques, chœurs, quatuor de saxophones et de violoncelles, etc. dont plusieurs sont publiées aux Éditions Consonance.

Sa rencontre avec le maître-accordéoniste et réputé compositeur québécois Philippe Bruneau dans les années ’70 l’a inspiré à créer de nouvelles compositions, dont « La gigue du Plateau Mont-Royal ». Son apport au patrimoine musical québécois est constant depuis plus de quarante ans.

Visiter son site Web sur l’accordéon

Laurence Beaudry

Laurence Beaudry

Prof de violon

Native de Sorel, Laurence a fait l’apprentissage du violon avec les méthodes Suzuki et Cousineau sous la direction de Pierre Laforest. Elle a étudié au conservatoire de Montréal avec Arthur Garami et a pris des cours de perfectionnement avec Ludmila Dieche, Eugène Verstrepen, Monique Duranleau et Pascale Beaudry.

Au contact d’Yvon Cuillerier en 1993, elle a pris goût à la musique traditionnelle québécoise, celtique, écossaise et irlandaise. Elle a participé à plusieurs groupes, ensembles à cordes et ensembles vocaux, dont la Pleïade, le Trio des Bois, l’Orchestre de l’Île, le chœur de l’Ensemble Montréal et le Chœur Métropolitain

Elle a participé à plusieurs festivals et concerts avec le groupe Arisaig Mist et a donné quelques représentations avec les Sortilèges. Elle a aussi effectué plusieurs tournées en Europe et au Japon avec les troupes de danse les Éclusiers de Lachine, les Pieds Légers de Laval, l’Ensemble Montréal.

Elle a produit un recueil de ses compositions, « Rencontres musicales », et a aussi contribué à plusieurs albums de Poiriers et Filles, Composium, Arisaig Mist et Tarcolen. Elle est membre du groupe Sassenach depuis 2020.

Louis-Philippe Pharand

Louis-Philippe Pharand

Prof d’harmonica

Né à Montréal dans une famille de musiciens, Louis-Philippe a été initié à la musique et à la danse dès son plus jeune âge. Il a été fortement attiré par les chansons traditionnelles et la gigue.

À l’âge de 12 ans, il a découvert le festival La Grande Rencontre et l’École des arts de la veillée. Il s’est inscrit au cours de gigue avec Pierre Chartrand et a appris l’harmonica avec Gilles Garand. Par la suite, il a appris l’accordéon et la flûte irlandaise.

En 2010, il a participé comme gigueur et musicien à l’émission spéciale de Noël de « Des kiwis et des hommes ». L’année suivante, il a aussi participé en tant que danseur à l’émission « Voulez-vous danser? ». En 2013, Louis-Philippe a fait partie des danseurs pour le documentaire « Le Brandy de La Baie », réalisé par Lina Remon.

Il a depuis parcouru les régions de Montréal et de la Montérégie en tant que musicien pour la fête de la Saint-Jean-Baptiste et le temps des fêtes. Plus récemment, il joue tous les samedis d’été au marché public de sa ville.

Monique Jutras

Prof de chanson

Native de Montréal, Monique Jutras est chanteuse, multi-instrumentiste, turluteuse et ethnologue. Elle se produit depuis le milieu des années ’70 à travers le Québec et le Canada, et occasionnellement à l’étranger.

Ses prestations scéniques, ses disques et ses publications témoignent d’un désir constant de faire connaître et apprécier la richesse des traditions musicales québécoises.

Elle s’est consacrée à des études universitaires en musique à l’Université du Québec à Trois-Rivières de 1977 à 1978 et en ethnologie à l’Université Laval, où elle a complété une maîtrise sur la chanson folklorique française en 1991.

Sa passion envers la chanson traditionnelle l’a aussi amenée à faire des collectes dans la région de Lanaudière, plus particulièrement à Saint-Côme, entre 1976 et 1984.

Dès son plus jeune âge, elle a acquis une formation en théâtre et en chant, tout d’abord au studio de diction de Madame Jean-Louis Audet et plus tard au studio de chant classique de Lucette Tremblay. Cette formation l’a bien servie dans l’exercice de son métier en lui permettant, jusqu’à aujourd’hui, de garder un instrument vocal en bonne santé.

L’enseignement du chant occupe une place de choix dans son parcours, notamment au sein de l’École des arts de la veillée et dans son propre studio, depuis 1999. Au cœur de son enseignement : santé vocale et plaisir de chanter!

Peter Senn

Olivier Bussières

Prof de percussions

Musicien québécois établit à Montréal, Olivier Bussières nourri une passion depuis plusieurs années pour les percussions à mains. Toujours à la recherche de nouvelles rencontres humaines, la musique est son outil de prédilection pour découvrir de nouvelles cultures. La pluratité des intruments qu’il pratique l’ont emmenée à faire des ponts entre différentes traditions. De la musique maghrébine au chorinhno brésilien en passant par le folklore basque, il aspire a créer des projets rassembleurs auxquels tous peuvent s’identifier.

Artiste polyvalent, on peut le voir performer autant sur la scène jazz, classique, folklorique que pop. En 2013, il compléte un baccalauréat en percussion classique à L’Universtité Laval. Par la suite, il se rend en Israël étudier les percussions du Moyen-orient avec Yshai Afterman. Il poursuit sa formation auprès de musiciens réputés tel que Mark Moshayev, Bernhard Schimpelsberger et Patrick Graham.

Richard Forest

Richard Forest

Prof de violon

Musicien autodidacte, Richard a trouvé ses influences d’abord auprès de sa famille vivant dans Lanaudière, où il ne se lassait pas d’écouter son grand-père et ses oncles lors des partys de cuisine de l’époque.

Voilà plus de 30 ans qu’on retrouve ce vieux routier de la musique traditionnelle québécoise sur diverses scènes du Québec et des États-Unis, notamment avec les formations Tradi-Son, Bardi-Barda, Domino, La grande chaîne et Rapetipetam.

Il a aussi accompagné à de nombreuses reprises des troupes de danse folklorique, y compris Les éclusiers, Les pieds légers, Zogma, Reel et macadam et Les bons diables, dans leurs tournées européennes lors de festivals internationaux.

Compositeur prolifique, il a enregistré plus de 10 albums de musique folklorique et créé plus de 50 compositions, qui figurent maintenant dans le répertoire de nombreux violoneux et violoneuses et groupes de musique canadiens et américains. Sa grande contribution à la musique traditionnelle québécoise a été reconnue en 2017 lors du festival La Grande Rencontre, quand il s’est vu remettre le trophée de l’Aldor.

Richard a enseigné son coup d’archet dans divers stages de formation au Québec, comme Violon-trad Québec et Danse-Neige, ainsi que dans des camps de formation aux États-Unis, comme Fiddle & Dance Week à Pinewoods, Massachusetts, et Northern Week Fiddle & Dance Camp à Ashokan, New York.

Justine Legault Professeur de Gigue

Justine Legault

Prof de gigue

Dès l’âge de 5 ans, Justine commence la musique. Elle étudie au conservatoire de musique de Montréal en contrebasse. En parallèle, elle danse depuis plus d’une douzaine d’années pour les Bons Diables (maintenant Tissés Serrés) où elle enseigne plusieurs fois par semaine. Justine a eu la chance de participer à plusieurs tournées en Europe avec la danse et de participer à plusieurs concours et évènements musicaux. Sa double vie dans le monde du Trad et du classique lui a permis d’acquérir une expertise rythmique et diversifiée. Justine reçoit plusieurs bourses d’excellence grâce à ses arts et se passionne pour l’enseignement. Elle fait présentement un baccalauréat en orthopédagogie en plus d’être éducatrice en CPE et d’enseigner.

Samuel Royer-Legault

Samuel Royer-Legault

Prof de guitare

Musicien originaire de Farnham en Montérégie, Samuel est titulaire de deux diplômes d’études collégiales en interprétation jazz ainsi qu’en musique traditionnelle. C’est avec une grande versatilité et virtuosité qu’il pratique son instrument, la guitare, depuis plus de 10 ans. Très actif sur la scène traditionnelle, il multiplie les tournées européennes et a su se démarquer comme musicien pigiste, notamment en jouant aux côtés du mythique groupe La Bottine Souriante

Andrée-Anne Côte

Andrée-Anne Côté

Prof de gigue

C’est à partir de 2004 qu’Andrée-Anne s’initie à la gigue et la danse traditionnelle au sein de l’ensemble folklorique les Pieds Légers de Laval. En 2012, en plus d’être interprète dans la troupe de spectacles, elle décide de s’impliquer davantage et devient enseignante auprès de différents groupes de l’ensemble afin de transmettre sa passion et d’initier de nouveaux danseurs. Au fil des années, son intérêt et sa curiosité pour les arts traditionnels ne font qu’évoluer et elle a l’occasion de participer à différents projets. Finalement, au début de l’année 2022, elle décide de se mettre à l’apprentissage du violon traditionnel afin d’ajouter une corde à son arc. 

Mathieu Gagné, prof de guitare chez EspaceTrad

Mathieu Gagné

Prof de guitare

Originaire de Lanaudière, Mathieu a grandi dans l’influence des musiciens traditionnels de la région. La maison familiale est fréquemment le théâtre de partys de musique. Il s’initie plus formellement aux rudiments de la musique en suivant des cours de piano privés pendant quelques années, mais davantage attiré par la chanson et pressé de pouvoir s’accompagner en chantant, il délaissera cet instrument et commencera l’apprentissage de la guitare en autodidacte vers l’âge de 12 ans.

Comme guitariste-accompagnateur de trad, Mathieu aime dire qu’il a appris « comme les vieux », c’est-à-dire à l’oreille, sans technique particulière. Il se consacre plus sérieusement à ce style à partir de 2014 lorsqu’il commence à fréquenter les jams trad, d’abord à l’Albion (Joliette), puis à Montréal (La bastringue, l’Escalier, les dimanches trad du Parc Maisonneuve). En 2015, il fonde le trio Ziguezon avec Anne-Marie Leclerc et Louis Charbonneau. Il a aussi participé pendant plusieurs années au projet La Chasse-Balcon, en plus de l’animation de jams et de participations ponctuelles à divers projets et engagements.

Nicolas Villeneuve

Nicolas Villeneuve

Prof de piano

Natif de la Montérégie, Nicolas Villeneuve est pianiste, compositeur et pédagogue établi à Montréal depuis 2008. Titulaire d’un baccalauréat en écriture musicale de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en pédagogie portant sur les traditions orales de l’Université Laval, il recherche constamment de nouvelles voies à explorer tant au niveau de l’interprétation, de la composition que dans la pédagogie.

Comme pianiste et compositeur, il se démarque par « sa musique qui est mélodique et son écriture aérée qui fait du bien aux oreilles. » (Frédéric Cardin, IciMusique). Il mène le groupe Interstices, un quintet ayant produit un premier album en 2019 alliant jazz contemporain et influences sud-américaines. Ce dernier s’est d’ailleurs taillé une place dans le palmarès des meilleurs albums de 2019 par IciMusique. Le groupe prépare actuellement un deuxième opus qui s’imprègne cette fois-ci des ambiances et couleurs du Moyen-Orient. Comme pédagogue, Nicolas est toujours enthousiaste à transmettre sa passion à travers un enseignement holistique qui vise à développer le plein potentiel de ses étudiants. 

Claudine Arcand

Claudine Arcand

Prof de violon

Depuis plus de 20 ans dans le domaine de la musique traditionnelle du Québec, Claudine Arcand a une vaste expérience dans l’enseignement du violon au Québec mais aussi dans des camps renommés aux États-Unis, Conservatoires en France, Université de Limerick (Irlande), Newcastle (Angleterre), où elle a donné des conférences et formations sur l’enseignement du « violon à l’oreille ». Aujourd’hui établie dans la région de Chaudières-Appalaches, elle dirige MusiQue d’ICI (musique, chant et danse pour les enfants du préscolaire et du primaire).Convaincue de la nécessité de faire mieux connaître la « MusiQue d’ICI » au grand public, elle s’est investie dans la conception et la réalisation du programme d’activités « Folklore d’ICI » enseigné dans les milieux préscolaire et primaire du Québec.

Venez apprendre le trad

De l’accordéon au violon, nous enseignons de tout à l’École des arts de la veillée!